Plusieurs sein par tétées – Le lait gras

On se demande souvent comment faire pour s’assurer d’un transfert de lait efficace : faut-il donner un ou deux seins, mon bébé aura t-il tous les apports essentiels à son développement, mon lait est-il assez riche pour lui ? Toutes ces questions seront développées ici.

1. Un ou deux seins par tétée?

Il n’y a pas de règle. Le seul paramètre qui compte est celui de drainer au maximum le sein afin de permettre une lactation optimale. En fonction de votre instinct et de l’observation de votre bébé vous verrez si un seul sein suffit ou si les deux sont nécessaires. 

Selon une étude menée par Wooldrige et Fisher, il a été observé une différence entre le « lait de début de tétée et de fin » ¹. Le « lait de début de tétée » est surtout plus riche en lactose et peut donner lieu à des inconforts digestifs et des selles vertes, ce qui peut aussi être le cas avec un REF.Ainsi, la règle obsolète de « donner les 2 seins à chaque tétée » peut donner lieu à une prise trop grande de lactose car le 1er sein  n’est pas drainé au maximum avant de passer au suivant. 

Righard et Al ont étudié, menée sur un panel de 80 femmes, la différence entre donner un seul sein ou les deux, il n’y avait aucune différence sur le sommeil, les pleurs, le nombre de tétées et les selles ¹

Enfin, l’étude de Evans et Al, menée sur un panel de 302 femmes, a démontré l’impact qu’il y avait à donner un ou deux seins sur les engorgements, les mastites et les « coliques du nourrisson ». Il n’y avait pas de différence significative sur la durée de l’allaitement, les mastites ni dans la prise de poids durant la 1ere semaine. À la rigueur, donner un seul sein semblait réduire un peu le risque de mastite (7% pour un seul sein et 20% lorsque l’on donne les deux) et « les coliques » mais aucune donnée ne permet de conseiller de ne donner qu’un seul sein par tétée ou deux ¹

En conclusion, il faut se fier à sa seule observation et à son ressenti, chaque mère ayant une capacité de stockage qui lui est propre et chaque bébé ayant un rythme de tétée lui étant propre également. S’il vous semble que le bébé n’est pas rassasié après avoir fini un sein, vous pouvez proposer l’autre. Si le bébé refuse, il ne faut pas le forcer, c’est qu’il a pris la ration dont il avait besoin. Inutile également d’écourter une tétée afin de donner absolument le deuxième sein,le risque serait que le bébé ne boive que le lait plus fort en lactose et qu’il en ressorte un inconfort digestif ¹.

2. Comment savoir si mon sein a été drainé?

Certaines mamans préfèrent la méthode ABBA ( sein A, puis B, puis B encore, puis le A à nouveau), mais il s’agit avant tout de faire selon votre ressenti et de donner le sein qui est le plus tendu. Si à la prochaine tétée vous ressentez encore une tension ou des petites masses dans le sein qui indiquent que le drainage n’est pas optimal, vous pouvez redonner ce sein avant de passer au suivant.

S’il n’y a pas de REF (Réflexe d’Éjection Fort) avéré vous pouvez effectuer une compression du sein, maintenez la compression tant que le bébé déglutit. Lorsque le bébé arrête de déglutir, refaites une compression en tournant vos doigts pour solliciter les autres canaux galactophores. Si de nouveau le bébé ne déglutit plus après 2 ou 3 compressions, proposez l’autre sein. S’il l’accepte tant mieux, si non profitez-en pour regarder ce merveilleux petit être dormir tout contre vous. Cela fera monter votre taux d’ocytocine ce qui permettra une belle éjection du lait ²

Il faut savoir que le lait est produit en continu donc en mettant le bébé au sein à la demande/aux signes d’éveil vous n’aurez pas à vous soucier du fait qu’il draine ou non un sein.

3. Lait de début et de fin de tété, existe-t-il deux laits différents? Le lait de fin de tétée est-il plus gras?

NON ! Le lait maternel contient toujours du gras, les fameux lipides, du début à la fin. En fait, ce qui fait la qualité d’un lait plus concentré en gras c’est justement le drainage des seins. Le lait est composé d’eau et de plusieurs nutriments, micronutriments et enzymes, entre autres.Les lipides sont déposés comme des gouttelettes sur les parois des canaux qui éjectent le lait. Ils sont disséminés tout au long de la tétée et sont plus concentrés une fois le drainage maximal effectué. Le lait étant, à ce moment-là, moins chargé en eau est par conséquent plus concentré en gras.

Certains bébés  n’arrivent pas à drainer le sein de la maman mais arrivent tout de même à prendre le gras qui leur est nécessaire en multipliant les tétées par exemple. En revanche, cela peut créer des inconforts digestifs dus au fait que le bébé ne draine pas de façon effective le sein.

On dit que le lait va être plus gras le soir que le matin : c’est une réalité si votre allaitement est à la demande et que le bébé a tété selon ses besoins. 

Le matin le lait est plus abondant, chargé en eau, mais le soir il est plus concentré, il contient moins d’eau et donc plus de gras. C’est pourquoi les bébés ont des épisodes de tétées groupées où ils prennent davantage de tétées courtes mais fréquentes.

Voir l’article « Le rythme des tétées« 

4. Conclusion

Après toutes ces informations, l’essentiel à retenir est l’observation de son bébé. Il n’y a pas de règles établies lorsque l’on pratique un allaitement aux signes d’éveil. En allaitant à la demande, vous serez assurée de drainer vos seins et que le bébé reçoive ainsi tous les éléments nutritionnels dont il a besoin.

Marina B. pour l’Allaitement Tout Un Art

Sources :

(1)has santé- mise en oeuvre et poursuite dans les 6 premiers mois de vie de l’enfant- mai 2002 

(2) Dr Jack Newman- feuillet La Compression du Sein